Comment financer vos travaux ?

Il est important de bien évaluer votre budget avant d’acheter un bien ancien qui nécessite des travaux. Vous pouvez alors l’inclure dans votre crédit immobilier. Ce taux est beaucoup plus intéressant qu’un prêt travaux. Toutefois, il existe de nombreuses façons de réduire le coût de vos travaux : crédit d’impôt, aides financières, prime énergie, éco-prêt à taux zéro et autres.

Voici un tour d’horizon des différentes solutions à votre disposition pour mener à bien votre projet de rénovation de votre habitation.

Le prêt travaux

Le prêt travaux est relativement souple et peut vous permettre de financer rapidement vos travaux. Il est important de comparer les conditions et les taux proposés par les différentes banques. Vous pouvez pour cela passer par les services d’un courtier en prêt travaux afin d’obtenir la meilleure offre.

Le taux d’intérêt d’un prêt travaux est généralement d’environ 3 %. Vous disposez d’une période de 10 ans pour rembourser le prêt.

Les aides publiques

MaPrimeRenov est une aide issue de la fusion du CITE (crédit d’impôt pour la transition électrique) et de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Elle était à l’origine destinée aux ménages à faibles revenus mais a depuis été étendue aux ménages aisés et moyens. Elle est destinée à réduire le coût des travaux de rénovation énergétique qui sont éligibles à la prime.

Le revenu détermine le montant de l’aide. Le montant de l’aide est limité à 40% pour les revenus les plus importants, 60% pour les revenus intermédiaires et 90% pour les revenus les plus faibles. MaPrimeRenov peut également être cumulée avec d’autres aides.

La prime à l’énergie

Une participation auprès des fournisseurs d’énergie est demandée pour réduire la consommation d’électricité dans les logements. Ils reçoivent en contrepartie des certificats d’énergie. La prime énergie est un crédit d’impôt destiné à encourager ces travaux. Le montant de la subvention varie selon le type de rénovation réalisée.

Les autres travaux éligibles sont l’isolation des murs par l’extérieur, l’isolation du toit, des sols, l’installation de fenêtres à double vitrage et le remplacement d’un système de chauffage.

La TVA réduite

Le propriétaire peut bénéficier d’un taux réduit de TVA de 5,5 % tant pour les travaux de rénovation énergétique que pour les travaux connexes (dépose ou remplacement du carrelage, par exemple). Deux conditions seulement : la maison doit être achevée depuis plus de deux ans et les travaux doivent être réalisés uniquement par une entreprise RGE reconnue.

Si les travaux concernent une extension de maison ou une modification, le propriétaire peut bénéficier d’une exonération de deux ans de la taxe foncière.

En résumé, il est plus avantageux d’inclure le montant des travaux dans votre prêt immobilier que de contracter un prêt pour travaux. Les taux sont moins élevés et le capital peut être remboursé sur une plus longue période. Cependant, si les travaux ne sont pas prévus au départ il est difficile parfois de les anticiper. Dans ce cas les solutions de financement ci-dessus pourront vous permettre de mener à bien votre projet.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer