Comment bien vendre son auto ?

La vente d’une auto est une étape assez complexe surtout si l’on veut faire la démarche « bien ». Si changer le tapis est une technique simple et accessible pour travailler l’esthétique, il est indispensable d’adopter d’autres démarches pour atteindre l’efficacité.

Les procédures à suivre lors de la vente d’une automobile

Pour pouvoir vendre son auto, quelques règlements légaux doivent être suivis. On parle de rigueur au niveau de la loi. Ainsi, le vendeur doit avoir en sa possession sa carte grise bien validée. Il est également tenu de faire connaître à la préfecture ou l’autorité compétente qu’il vend sa voiture en communiquant le nom et l’adresse du nouveau propriétaire. La déclaration de cession est prouvée par un certificat administratif authentique (certificat 15776). En outre, il doit présenter une pièce justificative de la régularité du contrôle technique. Le délai fixé par la loi, dans ce cadre, est de quinze jours.

En même temps, le service assureur est mis au courant de la vente en ayant la copie du certificat de cession. Si le vendeur choisit la vente en ligne, il est recommandé de passer à l’Agence Nationale des titres sécurisés. Concernant le paiement, le compte en banque de l’acquéreur devra être vérifié en cas de paiement par chèque pour éviter les risques de chèques sans provision. De même, le contrôle s’impose pour les chèques de banque afin qu’il n’y ait pas émission des faux chèques. N’oublions pas non plus le certificat de non-gage.

Astuce : le tapis auto

Comme nous le savons tous, les acheteurs sont à la recherche de signes révélateurs de l’usure d’une voiture. A l’extrême par exemple, une peinture neuve peut faire impression et rajeunir considérablement l’aspect d’un véhicule. D’ailleurs, un décôte de 10% est systématiquement appliquée par les spécialistes de l’occasion sur les voitures repeintes, ce qui arrive souvent. Pour améliorer l’aspect intérieur d’une voiture, il existe aussi des produits qui vont rajeunir les plastiques etc. Des sites proposent des tapis auto identiques ou très ressemblant à ceux d’origine, quel que soit le modèle, sans découpe. Ainsi, nettoyer les moquettes, rénover les plastiques et changer les tapis de sol et les tapis de coffre peut vraiment faire la différence et faire pencher la balance pour votre auto.

Les points clés lors de la vente d’une automobile

Plusieurs éléments entrent entre en compte lors de la vente d’une voiture. Parmi eux, il y a la discussion sur le prix. Pour cela il est important de savoir que l’acheteur tient compte de la marque de la voiture. En effet, certaines marques ont plus de notoriété que d’autres. Cela a un impact donc directement sur le prix. Cependant, le prix ne dépend pas seulement de la marque, mais aussi du modèle de la voiture. Ce critère constitue une bonne motivation d’achat. Après tout, entre les modèles classiques et modernes, tout est question de goûts et de préférences.

En plus de tout cela s’ajoute l’état général de l’auto ! On parle notamment de sa propreté à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur. Aussi les acheteurs s’intéressent toujours à la carrosserie et au moteur. En général, les acheteurs vérifient le fonctionnement du frein, des essuies glaces, du tableau de bord ainsi que d’autres pièces de la voiture. Bien entendu, le kilométrage déjà effectué par la voiture est aussi pris en compte.

La diversité au niveau des acheteurs

D’une manière générale, il est tout à fait possible de vendre son auto à un garage, un professionnel ou un particulier. Avec le professionnel, le contrôle technique n’est pas obligatoire. En effet, il se charge des formalités de vente.

S’il vend la voiture à un particulier, le contrôle technique est obligatoire ! Le lavage ainsi que la prise en photo sans oublier l’annonce de vente, la consultation des sites de vente pour fixer le prix sans montrer la négociation, le premier contact, sont, bien entendu, des étapes incontournables pour bien vendre une voiture.

Parfaire son anglais sans effort

Si comme moi, le besoin de parfaire votre accent british se faire ressentir dès que vous discutez avec un natif d’outre atlantique, suivez ces quelques plans. En 10 minutes par jour, il est possible de se perfectionner sans trop d’effort. L’idée est bête et méchante, on vous propose de de consacrer 10min par jour à lire et écouter des contenus sympas en anglais. Ce n’est pas si gonflant vous verrez, à condition de trouver quoi regarder. C’est pour cela que nous voulons vous faciliter la tâche, et pour ça, voici 3 idées de formats pour lire facilement et écouter gratuitement. 

La tablette Kindle. Si vous n’en avez pas déjà une, achetez une tablette Kindle. C’est génial pour lire dans une autre langue car vous pouvez cliquer sur les mots que vous ne connaissez pas pour en avoir la traduction ou la définition. Terminé le temps où il fallait garder son dictionnaire à portée de main et perdre le fil de sa lecture pour le feuilleter. Sur tablette, vous comprenez ce que vous lisez et, en plus, vous pouvez enregistrer vos mots inconnus pour les relire plus tard et ainsi les mémoriser. En format digital, vous verrez, vous aurez un choix très large de bouquins, des nouveautés du moment aux grands classiques. Cerise sur le gâteau, les livres coûtent moins cher qu’en format papier.

Les Podcasts. Ces formats courts sont supers pour se familiariser avec un sujet sans y passer trop de temps. Pour notre perfectionnement d’anglais, c’est parfait. Il en existe maintenant vraiment sur tous les sujets. De la musique au sport en passant par la cuisine ou la littérature, vous trouverez forcément un thème qui vous plaira et vous permettra d’écouter sans que ce petit exercice tourne à l’ennui. Les applications Learn English podcasts, Serial et Voice of America vous en proposent une flopée, de quoi normalement trouver votre bonheur !

Radios. Selon l’accent que vous souhaitez améliorer, choisissez une radio américaine (CNN) ou anglaise (BBC). Plutôt que d’écouter les news de chez nous, une fois de temps, branchez-vous sur une onde anglaise et découvrez ce qu’il se passe derrières les frontières tout en améliorant votre accent (les directs sont généralement disponibles sur les sites des radios).

Voilà, j’espère que vous adhérerez. Ces techniques vous permettront de mieux comprendre autant que de mieux parler. Souvent, le déclic n’est pas loin et il suffit juste d’habituer son oreille et de mettre son cerveau en mode anglais pour tenir, sans s’en rendre compte, des conversations beaucoup plus élaborées ! 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer